(http://www.assomption-bondy.net)

(

Groupe scolaire Assomption Bondy, Ile-de-France, Paris banlieue, école, collège, lycée polyvalent, 93, filières : Bac général série S, Bac général série ES, Bac Arts appliqués STD2A, Bac pro Artisanat et Métiers d’Art, AMA Marchandisage Visuel, Bac Pro Artisanat et Métiers d’Art - Option Communication Visuelle, plurimédia , Bac ST2S, Sciences et Technologies de la Santé et du Social, Carrières Sanitaires et Sociales, Bac Pro ASSP, Accompagnement Soins et Services à la Personne, 3ème Prépa Professionnelle, Collège interculturel, Ecole primaire, Langue des Signes, établissement scolaire privé sous contrat Education Nationale,

)

 

visite de l’exposition "Anonymes" avec la classe de première

"Mon œil" : l’image documentaire en question

La classe de 1ère sti arts appliqués participe à nouveau cette année à deux programmes qui traitent de l’image fixe et animée. Elle est inscrite d’une part au programme « Lycéens et apprentis au cinéma » qui lui permet de découvrir quelques aspects du cinéma d’auteur avec débats et analyses de film, et participe également à « Mon œil », projet pilote initié par les Amis de Magnum et parrainé par Raymond Depardon . Ce programme organisé en trois temps, aborde l’image exposée, publiée et projetée.

Cette année la thématique s’intitule « Questions de territoires » et nous avons pu découvrir dans ce cadre l’exposition inaugurale du nouvel espace du Bal, près de la place de Clichy à Paris. Le lieu, clair et spacieux, présentait "Anonymes", l’Amérique sans nom : photographie et cinéma.
Cette exposition a fait découvrir aux élèves plusieurs grands noms de la photographie et du film et parmi eux Walker evans, Chauncey Hare, Jeff Wall, Lewis Baltz, Sharon Lockart et ils ont ainsi pu s’initier, grâce à une passionnante visite guidée, aux enjeux et ambiguïtés de la photographie documentaire.

Les élèves ont fait à leur retour en classe un petit bilan très positif de cette visite et dont on peut lire ici une synthèse.

Nous avons prolongé cette séance avec un travail d’expression plastique prenant pour point de départ le lycée et la perturbation de ses limites habituelles par les travaux effectués pour sa rénovation. Le territoire est ici matérialisé par des barrières artificielles ou végétales et des difficultés de circuler que les élèves ont eu à exprimer par leurs croquis et leurs photos, en choisissant des dispositifs de présentation en accord avec leur ressenti.

info portfolio